Edito

Retour du Salon de dessin Pareildolie à Marseille qui s'est tenu les 27 et 28 aout. Une très belle troisième édition pour ce salon qui présentait en invitée l'artiste Ilana Salama Ortar. L'occasion de découvrir entre autres la galerie Ethall de Barcelone, la mise en récit de Léa Bismuth installation vidéo avec les vidéos de 7 artistes, également la galerie Maubert qui présentait un "magnet limaille drawing" de Nicolas Daubanes, et les partitions de performance de Nicolas Puyjalon à l'atelier-KSR . Rendez-vous au Château de Servière l'année prochaine, pour découvrir la quatrième édition concoctée par Martine Robin à la direction, Céline Ghisleri, Françoise Aubert et Lydie Marchi qui forment cette équipe talentueuse.

 

 

Actualité

2 sept. 2016

La maquette de l'oeuvre Song-Line exposée à la galerie Fernand Léger à Ivry

« Le territoire à l’oeuvre » à la galerie Fernand Léger à Ivry explore, du 23 septembre au 17 décembre 2016, dans toute sa diversité, le processus créatif de la commande artistique dans l’espace urbain à travers la collection des études et maquettes du Cnap, des années 1980 à nos jours.

La galerie Fernand Léger parmi plus de 170 maquettes présentera la maquette de l'oeuvre Song-Line. Seront présentés sur deux écrans le Silo des Voix et le Silo des Matières, qui pourront être activés par le public. Ces Silos présentent les enregistrements effectués en amont de la réalisation de l'oeuvre sonore pour le tramway du Mans: 250 témoignages de pratique du territoire en lien avec le tramway, et les enregistrements de sons du territoire.

Le public pourra naviguer dans ces Silos et partager une expérience sonore à travers la matière première de l'oeuvre. C'est une nouvelle forme de maquette, une maquette expérimentée dans son écoute par les choix de navigations de l'utilisateur. Libre à chacun alors de créer ainsi sa propre song-line.

Le catalogue Song-Line qui retrace la genèse de l'oeuvre est disponible en commande et dans les librairies.

Galerie Fernand Léger
93 avenue G. Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
Métro Mairie d’Ivry (ligne 7),
RER Ivry-sur-Seine (ligne C)
Tél : 01 49 60 25 09.

Entrée gratuite.
Horaires d’ouverture
au public :
du mardi au samedi
de 14h à 19h

 

18 mai 2016

Parution du catalogue de l'oeuvre Song-line

Édité aux éditions ESBA-TALM et diffusé par R-Diffusion le catalogue Song-line est présent en librairie. 

Cet ouvrage revient sur la genèse de l’œuvre pour la sonification du tramway du Mans, inaugurée le 14 avril 2016. Virginie Pringuet interroge l’art dans les tramways en mettant en perspective la particularité de Song-line, Miguel Mazeri s’intéresse à ses enjeux sociologiques et Elena Biserna à ses enjeux esthétiques. L’auteure photographe Camille Hervouet présente un carnet photographique de la création de l’œuvre sur le territoire, Didier Larnac détaille la chronologie particulière de cette commande publique. Madame la ministre de la Culture et de la Communication Audray Azoulay a écrit la préface de ce catalogue.

Song-Line : 250 donneurs de voix, 28 lieux visités, une œuvre présente dans le tramway et à sept stations. Retrouvez les enregistrements au sein du Silo des voix et du Silo des matières sur le site www.songline-lemans.fr.

Commande publique initiée par la Setram et Le Mans Métropole, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (DRAC des Pays de la Loire), en partenariat avec l’École supérieure des beaux-arts Tours-Angers-Le Mans site du Mans. L’auteure plasticienne Delphine Bretesché et le concepteur sonore Martin Gracineau ont été sélectionnés pour réaliser la commande publique de sonification du tramway manceau.

23 juin 2014

Le Mans

 

A l’issue d’un appel d’offre international lancé par la SETRAM et le ministère de la Culture et de la communication, sélection avec le concepteur sonore Martin Gracineau  pour réaliser la commande publique de sonification du tramway manceau, en partenariat avec l’ESBA-TALM.

Le projet s’inspire des “songlines”, les cartes chantées que l’on trouve chez les aborigènes australiens. Cette représentation du territoire par l’oralité, et plus largement pour cette oeuvre par le son, permet de proposer aux usagers du tramway une nouvelle expérience, poétique, de la ville et du quotidien .

La formulation d’un projet artistique à l’intersection du design sonore, de la sonification et de la création sonore constitue une approche novatrice de la commande publique. De plus, l’articulation entre un opérateur de transport en commun, le ministère de la Culture et de la Communication et une École supérieure des beaux-art est une première sur le territoire national.

Avec la collaboration du Crabe fantôme pour la production.

 

 

Haut de page